présentation Valprionde département du Lot


Pigeonniers
Eglises
Pierres à admirer
Lavoirs
La Séoune (rivière)
Ruisseaux
Hameaux
Gariottes Cabanes
Arbres
Chemins, sentier
Art de la nature
Moulin
Animaux
Jours de neige

Maintenant chantez : "le fossoyeur du Village"


Voilà ce qui arrive quand un village se laisse mourir : il meurt...

Le fossoyeur des patelins

J’suis l’fossoyeur des pat’lins
Le gars moderne, rural mais citadin
Une résidence secondaire
J’connais leur terre
Jeune retraité avoir conquis
Leur minable petite mairie
Bien sûr j’ne leur ai rien dit
Du grand programme de leur agonie
Du passé faisons table rase
On les écrase
Les villages vont fusionner
Nos grandes villes doivent les absorber

J’bouche les trous, les p’tits trous, la mort des p’tits trous
Des p’tits trous, tas d’cailloux, la fin des tas d’boue

Les trous tous à la casse
Les trous nous agacent
J’me dévoue, ces p’tits trous, la mort des p’tits trous
Des p’tits trous, tas d’cailloux, la fin des tas d’boue

J’suis l’fossoyeur des patelins
La France doit s’moderniser on l’sait bien
On s’fout d’nous sur la planète
On s’paye not’tête
Avec nos communes confettis
Nos maires sans idéologie
J’vais donner à la France
Un exemple concret de bonne gouvernance
Quand l’auditoire divague
J’sors mes blagues
On les entube sans vaseline
Les ruraux aiment la discipline

Pour m’sortir de ce trou et ses vieux jaloux
Les p’tits trous, j’les dissous, j’donne des interviews

On me sait de taille
Gagner la bataille
En venant d’un p’tit trou les mettre à genoux
D’la commune nouvelle, devenir grand manitou

Les petits trous on les dissout
D’un très grand trou, grand manitou

J’suis l’fossoyeur des pat’lins
L’ambitieux vous mettra tous dans l’pétrin
Je me marre, oh la belle claque
Tous dans l’même sac
J’ai d’mandé qu’on m’incinère
J’s’rai jamais dans leur cimetière
Les Boris Vian du futur
N’auront qu’à cracher dans la nature
J’sais bien qu’au bout d’ma route
La déroute
Mais je peux vous jurer qu’avant
J’détruirai le monde paysan

J’veux plus d’trous, c’est l’dégoût, troublants petits trous
Maudit trou où j’ai grandi, j’suis né dans un trou

J’les écoute geindre
Je n’vais pas les plaindre
Leur p’tit trou, ce p’tit trou, il est à genoux
Belle revanche, les vieux fous, m’surnommaient pioupiou
J’en suis l’dernier grand marabout
Rayé de la carte ce p’tit trou et ses vieux fous
Comme tous les trous, les petits trous, j’déteste les trous

En 2014 le livre consacré à Valprionde, dans le village "tout le monde" s'en est foutu... Il aurait sûrement fallu le donner ! On compte les intérêts locaux sur les doigts de la main gauche... oui de Django Reinhardt.

LE LIVRE VALPRIONDE

Ce livre, c'était l'approche d'un monde qui disparaît... Ce ne fut donc pas une surprise d'observer la facilité avec laquelle M. Patrice Caumon, aussitôt élu, se lançait dans ce qui restera sûrement le plus beau combat de sa vie : être le dernier maire du village. Puis il y eut cette chanson, et un autre livre...

soumission de Valprionde

L'histoire de la soumission de Valprionde à Montcuq et du mauvais rôle de notre maire dans cette sombre histoire, également pour nos voisins de Lebreil, Ste Croix et Belmontet, également au nombre des conquis.



(Adaptation de : LE POINCONNEUR DES LILAS
Auteur - Compositeur : GAINSBOURG SERGE)


Pour toute interprétation publique, la déclaration sacem est obligatoire : Le fossoyeur des patelins (Stéphane Ternoise).



Proposer un commentaire




Voir sujet précédent du forum de Valprionde